Planète Citoyenne est l’agence de concertation et de participation citoyenne de Planète Publique.

– Elaborer des stratégie de concertation « sur-mesure »
– Conduire des débats publics avec le grand public et les parties prenantes
– Animer des démarches de participation citoyenne
– Faciliter l’intelligence collective au sein de collectifs d’élus, techniciens
– Accompagner des évaluations citoyennes
– Se former aux démarches participatives

Découvrez Planète Citoyenne

Planète Publique

Assistance à maîtrise d’ouvrage à l’évaluation du Schéma Directeur de la Région Île-de-France (SDRIF) (Conseil régional Ile-de-France)

Le SDRIF définit l’aménagement du territoire francilien à l’horizon 2030. Il peut être considéré de trois manières différentes : en tant que document stratégique, il est porteur d’une vision ; en tant que document programmatique, il rassemble différents objectifs ; en tant que document juridique, il s’impose réglementairement à une série d’autres documents. Il constitue donc un document hybride, qui rassemble plusieurs logiques d’actions. En cela, il n’est pas un objet classique d’évaluation.

Du fait de ces particularités, le Conseil régional a souhaité être assisté par Planète Publique et Acadie dans l’élaboration et le cadrage de la démarche d’évaluation. Ses attentes portaient à la fois sur la définition du périmètre et des questions évaluatives à soulever, sur l’élaboration de la méthodologie et des cibles à solliciter, ainsi que sur la composition d’une gouvernance de la démarche. L’ensemble de ces éléments ont été formalisés dans une note de cadrage composée, outre des objectifs et principes de l’évaluation, de différents « chantiers » susceptibles d’être mis en œuvre, associés pour chacun d’eux du détail des outils à mobiliser.

La démarche réalisée a montré qu’on ne se trouve pas dans le cas d’une évaluation à mi-parcours classique, qui rythme « à la mi-temps » le processus de déploiement du programme, pour vérifier son acheminement vers les objectifs fixés, dans un cadre à peu près stable. On se situe plutôt dans le cas d’un processus « d’évaluation permanente » dans son principe, qui est déclenchée à un moment donné pour vérifier comment la spirale de conjugaison des actions se matérialise.

Sur ces bases, quatre principes ont été proposés pour cadrer la démarche méthodologique : chercher comment le SDRIF peut contribuer à des effets et non s’attribuer des effets ; distinguer clairement une phase d’analyse et une phase de jugement ; articuler finement l’évaluation avec les deux démarches concomitantes de suivi et de prospective ; faire de l’évaluation du SDRIF un processus partagé.

 

Client : Conseil régional Ile-de-France

No Comments

Leave a comment